LADY-MANGANAGRAMME

LADY-MANGANAGRAMME

38. 10 MOTS QUE J'EMPLOIE, QUE TOUT LE MONDE EMPLOIE (enfin presque), MAIS QUI POURTANT N'EXISTE PAS !

Sachez que parmi les mots que vous employez tous les jours, il y en a sûrement qui n'existent pas (dans le dictionnaire oui, mais qui ne sont pas reconnus dans la langue française par l'académie), mais que vous employez tout de même croyant qu'ils existent parce que vous avez déjà entendu quelqu'un parmi votre entourage les dire. Alors pour ne plus que vous fassiez l'erreur de dire un mot inexistant dans la langue française et ainsi de vous ridiculiser Langue tirée, je vous ai concocté un petit top de 10 mots que vous n'avez pas de mal à employer dans la vie de tous les jours, mais qui n'existe pas ! 

 

 

 

1. "Inatteignable" 

 

Pourquoi utiliser un mot qui n'existe pas alors qu'il pourrait tout à fait être remplacé par un mot qui lui, existe bel et bien ? Alors plutôt que de dire "inatteignable" pour signifier quelque chose qu'on ne peut pas atteindre, employez plutôt l'adjectif "inaccessible" ou la locution adjectivale "hors d'atteinte" ! 

 

Ex : "Les fruits de cet arbre sont inaccessibles" et non pas "les fruits de cet arbre sont inatteignables"

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

Cet adjectif vient d'une création de Stendhal (1783-1842), célèbre écrivain français, qui en mêlant le français et l'anglais écrit dans son journal le 18 juin 1813 : "The great places inatteignables for me".

 

NB : Il existe également des dérivés d' "inatteignable", tel que "inatteingible" et "inattingible" qui sont eux aussi des néologismes.

 

 

 

 

2. "Dangerosité" 

 

Oui moi aussi ça m'a fait un choc quand j'ai su que ce mot n'existait pas en réalité et qu'il ne s'agissait une fois de plus que d'un néologisme. Mais après avoir un peu réfléchi, je me suis dit, "oui mais après tout il y a déjà le mot danger pour signifier la même chose... alors pourquoi avoir ajouté le suffixe "osité" juste pour au final créer un mot qui signifie la même chose"

 

Ex : "Cette émission explique le danger des ondes sur notre cerveau" et non "cette émission explique la dangerosité des ondes sur notre cerveau" 

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

C'est en 1858 que Raffaele Garofalo (1851-1934), un criminologue italien crée l'étymologie de l'adjectif "dangerosité" qui devient alors une notion de criminologie. Et c'est en 1945 que le mot dangerosité prend le sens qu'il a aujourd'hui (en gros le même que celui de danger). 

 

 

 

 

3. "Candidater" 

 

Le mot candidat est un nom commun, il désigne une personne, un statut, alors pourquoi en faire un verbe, avec l'ajout du suffixe "er", vous diriez "avocater" vous ? Non, alors pourquoi utiliser "candidater" ? A la place, utilisez "postuler", "poser sa candidature", "être candidat à" ou encore "briguer". C'est tout de même plus français n'est-ce pas ?

 

Ex : "Je postule dans votre entreprise car..." et non "je candidate dans votre entreprise car..."

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

Ben... on ne sait pas trop en fait, on sait juste que ses premiers usages ont eu lieu vers 1990 mais à part cela on ne sait pas vraiment comment il est apparu. L'explication la plus logique serait qu'il vient de l'anglais "candidate" signifiant candidat, ce qui fait de "candidater un anglicisme. Cependant on ne sait toujours pas comment ce nom s'est transformé en verbe. 

 

NB : Juste pour info, candidat vient du latin "candidatus" qui signifie "vêtu de blanc", car dans le temps, à Rome, les candidats aux élections revêtaient une toge blanche. 

 

 

 

 

4. "Nominer" 

 

Même cas de figure que pour "candidater", "nominer" est un anglicisme venant du verbe anglais "nominee". Eh oui, bien qu'à chaque cérémonie des césars, les présentateurs et commentateurs utilisent ce verbe, il s'avère qu'il ne s'agisse que d'un pur néologisme. En vérité il faudrait employer le verbe nommer, qui a donné son origine au nom commun nomination. 

 

Ex : "Et les nommés sont..." et non "et les nominés sont..."

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

Il s'avère que lors de la cérémonie des césars de 1980, l'actrice autrichienne Romy Schneider (1938-1982), ne trouvant pas le mot français désignant "les sélectionnés" cru bien faire en francisant le nom anglais "nominee" sous la forme de "nominé", au lieu d'employer le terme "nommé". Ainsi cette erreur perdure de cérémonie en cérémonie depuis cette date...

 

NB : "nommer" vient du latin "nominare", comme quoi, il y a de quoi se tromper ! 

 

 

 

 

 

5. "Fuiter" 

 

Bon, pour celui-ci je pense que ceux qui emploient ce néologisme sont conscients que ce mot n'existe pas... quoique... Bref en tout cas, sachez qu'il faut impérativement cesser d'employer ce verbe pour signifier par exemple un document secret qui aurait été divulgué illicitement, car dans ce cas-là, on utilisera le nom commun "fuite" (ex : son nom a été divulgué en raison d'une fuite), mais là encore, ce n'est pas le mot le plus approprié, d'autant plus qu'il s'agit d'un sens figuré. Les termes exacts à employer seraient "divulguer", "diffuser", ou encore "rendre public".

 

Ex : "Ces documents secret ont été divulgués" et non "ces documents secrets ont fuité"

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

Au départ, il s'agit d'une création de Raymond Queneau (1903-1976), romancier, poète et dramaturge français qui avait fait de "fuiter" dans son ouvrage "Loin de Rueil" une variante plaisante du verbe fuir, mais aujourd'hui, pour des raisons inconnues, le verbe a pris un autre sens.

 

 

 

 

 

6. "Générer"

 

Comment ça ce verbe n'existe pas ? Mais si, ça vient du latin "generare" et de l'anglais "to generate". Et ben... non, en fait "generare" en latin signifie non pas générer mais engendrer. "Générer" est donc né sous l'influence de l'anglais "to generate" faisant ainsi de lui un anglicisme... décidément ! Donc quand vous croyez vous sentir intelligents en sortant une phrase comme "l'augmentation des produits pétroliers génère les risques d'inflations", et bien sachez que vous vous trompez lourdement. Utiliser plutôt "engendrer", "causer", "produire" ou encore "donner naissance à", là au moins votre phrase aura un sens. 

 

Ex : "L'utilisation d'une voiture engendre de nombreux frais" et non "l'utilisation d'une voiture génère de nombreux frais"

 

Mais d'où vient ce néologisme ? 

 

"Générer" vient de la confusion des gens entre l'anglais "to generate" et entre le latin "generare" et "genus". Ou alors il s'agit d'une rétro-formation de "génération"... ou bien d'un mélange des deux causes. Quoi qu'il en soit, on en sait pas plus. 

 

NB : A noter également que "générer" est parfois employé dans certaines spécialités scientifiques, mais est à éviter dans le langage courant. 

 

 

 

 

7. "Gratifiant"

 

Alors que le verbe gratifier existe, l'adjectif verbal "gratifiant", lui, n'existe pas (eh oui, désolé de vous décevoir), à la place vaut mieux employez l'adjectif verbal "valorisant" ou l'adjectif "bénéfique". 

 

Ex : "Aider les autres n'est jamais aussi valorisant que lorsque tu le fais dans ton propre intérêt" et non "aider les autres n'est jamais aussi gratifiant que lorsque tu le fais dans ton propre intérêt" 

 

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

Hélas, je n'ai pas trouvé de vraies provenances à cet adjectif. Mais selon moi, cela vient (pour une énième fois) de l'anglais gratifying (je ne sais pas, peut-être) ou du participe passé de gratifier qui au fil du temps a pris le sens de "qui procure une satisfaction psychologique". 

 

 

 

 

8. "Confusant"

 

Mais comment se fait-il que "confusant" est employé de nos jours alors que tout le monde sait que le verbe "confuser" n'existe pas... tout le monde le sait n'est-ce pas ? Bref, alors pourquoi l'adjectif verbal "confusant" est tout de même employé ? Et bien parce qu'il s'agit ENCORE d'un p*tain d'anglicisme Criant (hum... désolé, j'me suis un peu emporté là...). Euh sinon, plutôt que d'employer "confusant", remplacez-le par "troublant", "déconcertant" ou encore par "perturbant" 

 

Ex : "Son attitude est assez troublante" et non "son attitude est assez confusante"

 

Mais d'où vient ce néologisme ? 

 

Et bien, comme la plupart des mots de ce top, de l'anglais. En effet, "confusant" vient de confusing (tiré du verbe "to confuse"), traduit maladroitement par le néologisme "confusant". 

 

 

 

 

 

9. "Procrastinateur"

 

Bon, voici un mot, en revanche que je n'ai jamais entendu de la bouche de quiconque mais qui pourtant semble d'un registre soutenu, on pourrait alors se demander "pourquoi n'existe-t-il pas alors ?" Et bien c'est ce que je me demande aussi, mais bon, c'est ainsi, s'il n'existe pas ben c'est comme ça hein ! D'autant plus que ce mot ne peut être remplacé par aucun autre mot, si ce n'est par le groupe nominal "retardataire chronique".

 

Ex :  "Cet homme est un vrai retardataire chronique" ou "cet homme est atteint de procrastination" et non "cet homme est un (vrai) procrastinateur"

 

Mais d'où vient ce néologisme ?

 

Sûrement du fait que l'on a voulu donner un nom à la personne atteinte de procrastination ! 

 

 

 

 

 

10. "Chronophage" 

 

Personnellement je ne l'ai jamais employé, sûrement parce que je n'ai jamais vraiment su ce qu'il signifiait. Mais autour de moi, pas mal de gens l'employaient, alors je me suis renseignée sur sa définition, et lorsque j'ai appris qu'il ne s'agissait que d'un néologisme, j'étais un peu déçue... j'ai pensé "dommage, ce mot sonnait bien". Mais j'ai aussi appris en même temps ce que "signifiait" ce néologisme et je me suis alors rendu compte qu'aucun autre mot ne signifiait la même chose. Alors bon bah désolé mais j'ai donc pas de mot de remplacement à vous proposer. 

 

Mais d'où vient ce néologisme ? 

 

Ce mot a été inventé en 1999 par la population à partir du grec "chronos", signifiant "le temps" et de "phagein" signifiant "manger". Il a donc littéralement pour sens "mangeur de temps". 

 

NB :  Au cas où vous ne le sauriez pas, "chronophage" se dit de quelque chose "qui demande beaucoup de temps ou qui en fait perdre".

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà, c'est à présent la fin de cet article, j'espère qu'il vous aura plu, qu'il vous aura appris des choses, bref qu'il ne sera pas qu'un article "chronophage" ^^

Dites-moi aussi en commentaire si vous avez déjà employé l'un de ces néologismes et si oui, le(s)quel(s) !  ;)

 

 



28/07/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres